QUÉBEC

 

Départ au CS Longueuil

 

22.07.2019 - Le club de soccer de Longueuil perdra son directeur technique, Anthony Rimasson, après avoir tenu les rennes pendant 4 années. Il va occupé les fonctions de directeur de Pôle régional féminin espoirs en France.

 

 

En devenant directeur du Pôle régional féminin espoirs de Bretagne, il s'agissait d'une proposition que M. Rimasson ne pouvait refuser contrairement à plusieurs autres. De son côté, il s'agit d'un retour à son travail de formateur. Dans ce nouveau poste, il y a également un aspect familial puisque celui-ci à situer à Rennes, sa ville de naissance.

   À son arrivée sur la Rive-Sud de Montréal, M. Rimasson n'occupait que les fonctions d’entraîneur. Néanmoins, le temps aura démontré que le technicien français est en mesure de gérer une organisation de la taille du CS Longueuil. Son ça gouverne, le membership de l'organisation a atteint 2 500 membres et le club a maintenant une renommée qui va bien au-delà du Québec et du Canada. Présentement, le club est en très bonne voie, selon M. Rimasson, d'obtenir une reconnaissance nationale du programme de Soccer Canada.

   Afin de remplacer M. Rimasson dans ses fonctions de directeur technique, c'est Gilbert Bayiha qui occupera les fonctions de façon intérimaire. De plus, son adjoint Christophe Vollard prendra les commandes de la première équipe en PLSQ.

 

 

Soccer en ascension

 

22.07.2019 - En sortant de l'autoroute 10 pour se rendre à Granby, il y a une petite municipalité dont le soccer est en pleine ascension avec une augmentation des inscriptions. Il s'agit de Saint-Alphonse-de-Granby.

 

ACSS - Crédit Montagnards ACSS

 

ACSS - Crédit Montagnards ACSS

Le club local de soccer, les Aigles d'or de Saint-Alphonse-de-Granby, connaît une croissance intéressante. De plus, le club fait partie de l’Association des Clubs de Soccer du Sommet (ACSS), qui existe maintenant depuis 7 ans, dont celui-ci regroupe 7 clubs de leur région soit Saint-Alphonse-de-Granby – existe depuis plusieurs années et regroupe aussi des équipes de Dunham, Cowansville, Lac-Brome, Sutton, Waterloo et Bromont. Dans ce regroupement de clubs, il y a tout près de 2 000 joueurs qui sont inscrits au sein de l’ACSS.

    Le président du club, Pierre Gaudreau, affirme que l'accessibilité et les frais peu coûteux peuvent expliquer le grand achalandage des jeunes. «Le soccer est très populaire dans la région et on a même su que c’est un des sports où il y a le plus d’inscriptions.»

    Pour M. Gaudreau, le choix du développement organisationnel est clair. «Il ne faut pas juste miser sur le compétitif, on a une division compétitive qui prend de l’ampleur, mais le plus important, je pense, est le soccer local qui permet aux jeunes de bouger, de s’activer, d’avoir une vie sociale et de profiter des belles installations qu’on a dans la région.»

    Pour conclure, c'est à Saint-Alphonse qu'auront lieu les prochains Jeux techniques de l'ARS Richelieu-Yamaska dont celle-ci est une compétition technique individuelle afin de mettre en valeur les talents de ses jeunes joueurs.

 

 

De Rouyn à la Floride

 

15.07.2019 - Pour Nicolas Théberge, le soccer l'aura exilé de Rouyn-Noranda. Maintenant, il joue dans un club de US Premiership en Floride, Omega Select, avant la rentrée universitaire à la fin d'août.

 

Nicolas Théberge - Crédit Champlain College

 

À l'heure actuelle, le jeune homme apprend la réalité de son nouvel environnement de travail. «La température est très chaude, c’est assez fou. On a deux pratiques par jour. On a d’excellents entraîneurs, ce qui m’a permis de beaucoup progresser. Pour l’instant, j’essaie juste de m’améliorer et je me prépare pour l’université», affirme-t-il.

    Pour l'ancien latéral, il va plus haut sur le terrain en jouant comme ailier. Nicolas Théberge nous explique ceci: «C’est un peu plus motivant de jouer en attaque. Ça reste sur le côté et semblable à ma position de latéral. En Floride, je joue comme milieu offensif, ce qui me permet de créer des choses».

   À la suite de ce passage en Floride, il ira rejoindre les Pioneers de MiaAmerica Nazarene, une équipe universitaire de la National Association of Intercollegiate Athlectics (NAIA) à Kansas City.

   Il y a très peu de joueurs de l'Abitibi qui ont eu la chance d'avoir le parcours que Nicolas Théberge a eue. Il est parti jouer au soccer AAA à Montréal, participer à des tournois en Europe, jouer en Floride et rejoindre les rangs universitaires.

 

 

Un projet sur la glace

 

15.07.2019 - Dans le cadre du Programme de reconnaissance des clubs de Soccer Canada, les six clubs de soccer présent à Laval ont mis le projet de fusion, afin de former 2 clubs, sur pause. Malgré tout, le projet n'est pas abandonné.

 

CS Fabrose U10D1 - Crédit CS Fabrose

 

 

CS Monteuil - Crédit CS Monteuil.jpg

 

 

C'est le président de l'Association régionale de soccer (ARS) de Laval, Bernard David, qui a fait la déclaration suivante: «Lors de la dernière rencontre du conseil d’administration de la région, le 3 juillet, nous avons pris la décision d’ajourner les discussions sur la fusion pour permettre à tout le monde d’y réfléchir».

    Bien que le projet de fusion est dans les airs depuis presque 2 ans du côté de Laval, c'est en partie en lien avec ce nouveau programme de Soccer Canada. À l'heure actuelle, ce n'est pas l'ensemble des organisations qui pourraient obtenir une reconnaissance nationale puisqu'il nécessite d’avoir une équipe professionnelle ou semi-professionnelle et il n'y a que le CS Fabrose et le CS Monteuil qui ont ce niveau.

    La raison pour laquelle le projet est sur la glace est en lien avec le rejet de ce projet par deux clubs: le CS Monteuil et le CS Fabrose.

     Pour le CS Fabrose, le principal noeud dans ce projet est au niveau de la gouvernance. Il était proposé que sur les 9 sièges au conseil d'administration, dans une fusion avec le Delta et Chomedey, il y ait trois sièges pour chaque des clubs. Le président du CS Fabrose, Abdilahi Yuusuf, affirme ceci dans la décision des membres du club: «Les membres ne voulaient pas donner si facilement les actifs du club».

   De son côté, le CS Monteuil a une crainte en ce qui a trait aux délais rapprochés pour déposer les documents auprès de Soccer Canada. Ce qui fait en sorte de forcer le club à prendre une décision très rapidement soit jusqu'au 31 août prochain. Le président du club, Jimmy Colatosti, fait les commentaires suivants: «Dès le début, nous avons été assez clairs sur le point que nous étions d’accord avec le processus de fusion, mais nous ne voulions pas que ça nuise [au club et aux membres] dans l’obtention de la licence nationale».

 

 

U3 à St-Grégoire

 

08.07.2019 - C'est dans un aspect d'innovation que François Hubert a fait la création d'une catégorie unique en son genre au Québec soit les U3. Bref, pour tous ceux de moins de 3 ans.

 

CS St-Grégoire - Crédit CS St-Grégoire

CS St-Grégoire - Crédit CS St-Grégoire

 

Pour l'homme qui a reçu le Prix Mérite Bécancour en 2018, dans le cadre de son travail assidu et avec une approche innovante, fait les commentaires suivants: «J’ai coaché plusieurs années à Nicolet et à l’école la Découverte. Là, j’ai beaucoup appris de Jean-Yves Doucet et d’André Alie comme être compétitif dans le respect, l’importance de l’encadrement et la disponibilité. Maintenant, je m’implique dans le conseil d’administration du Club de soccer de Saint-Grégoire. Je m’occupe particulièrement des Timbits, des plus jeunes. J’aime faire ressortir le meilleur des jeunes».

 

Afin d'expliquer du démarrage de ce projet, François Hubert, nous raconte comment il a construit cette catégorie: «Quand j’ai parti le U3, j’ai fait une recherche sur Internet et je n’ai pas trouvé d’équivalent au Québec. Mon plus vieux, qui avait trois ans à l’époque, jouait avec des U4 à Trois-Rivières. J’avais aimé l’expérience et je suis arrivé avec l’idée du U3 à Saint-Grégoire. Au début, on avait huit enfants et deux moniteurs. C’est parti comme ça. Cette année, on va avoir une douzaine de joueurs. À cet âge, c’est certain que ce n’est pas le même type d’encadrement. Ils sont beaucoup dans le jeu. Tout le monde s’amuse. C’est ça qui est important».

 

 

Deux démissions

 

30.06.2019 - La nouvelle est tombée au lendemain de la Fête nationale du Québec, il y a eu deux démissions importantes du côté de l'Abitibi-Témiscamingue.

 

Morgane Higelin - Crédit ARS Abitibi-Témiscamingue    Philippe Maschinot - Crédit ARS Abitibi-Témiscamingue

 

 

   En effet, les deux démissions en question viennent de la tête de la pyramide administrative, mais également du côté technique, de l'ARS Abiti-Témiscamingue.

   Tout d'abord, le président de l'association régionale de la région nordique du Québec a remis sa démission de ses fonctions. Les raisons précises ne sont pas tout à fait claires, mais il semblerait que le travail de l'ex-président de l'ARS, Philippe Maschniot, devait avoir lieu à l'extérieur de la région pendant plus de deux mois. Ce qui aurait convaincu la personne de quitter ses fonctions.

   Par contre, ce qui est plus intéressant, la directrice technique régionale de l'ARS de l'Abitibi-Témiscamingue, Morgane Higelin, a également annoncé son départ de ses fonctions au sein de l'organisation.

   En bref, il s'agit de deux départs très importants pour le soccer dans la région du Québec.

   À la suite de ces deux départs, le nouveau président du conseil d'administration, Olivier Blais, a fait l'annonce que l'ARS de l'Abitibi-Témiscamingue débute un processus de restructuration au cours des prochains mois.

   Il est plutôt inusité de voir autant de changements, restructuration et départ d'une directrice technique, à la suite d'une simple démission d'un président pour des raisons externes, soit dans ce cas si le travail.

 

 

 

24e Défi à l’entreprise de la Fondation Jean-Yves Phaneuf

 

27.06.2019 – Encore une autre édition du Tournoi devenu un vrai classique à Granby, piloté par l’infatigable Johnny Phaneuf.

 

De gauche à droite :  Jean-François David, Président d’honneur, Patrick Matteau, Président du Tournoi amical des Policiers, Me David Rhéaume, Président  de la Fondation de Soccer Jean-Yves Phaneuf , Jean-Yves Phaneuf Directeur, Yves Phaneuf publiciste, Me Sylvain Lavallée, Vice-Président  et François Lemay, Adj. au ministre François Bonnardel

 

C’est le 6 juillet qu’aura lieu le traditionnel tournoi des policiers auquel chaque année s’additionnent des adeptes car la cause le mérite : la Fondation J-Y Phaneuf qui vient à l’aide des jeunes plus démunis de Granby.

   Si l’on révise nos archives vidéo, (peu ou aucun site ou publication de soccer québécois peut se permettre un tel luxe) on trouvera une entrevue exclusive avec Jean-Yves Phaneuf qui date du mois de juin 2015, ou il remémore les débuts du Cosmos, de la création du Tournoi Jean-Yves Phaneuf, de la la Fondation et le Tournoi des Policiers, ainsi que la finalité de leur création. Pour ceux que l’ont manquée, voici le lien :

Vidéo Jean-Yves-Phaneuf.

 

Cette année la 24e édition du tournoi, compte avec 18 équipes formés par les entreprises de la région et se déroulera au Parc Thierry-Fox de Granby.

   Le président de la Fondation, David Rhéaume, et le président du tournoi Jean-François David ont remercié le député de Granby François Bonnardel et les nombreux commanditaires de l’événement lors de la conférence de presse réalisée à Granby.

 

 

 

Une étape de franchie

 

24.06.2019 - C'est après avoir passé deux semaines à l’essai que la nouvelle est arrivée pour le jeune gardien de but du Cosmos de Granby qui évolue au niveau U15 AAA.  Il se joindra à l’Académie de l’Impact de Montréal.

 

Nathan Quinn - Crédit ARS Richelieu-Yamaska    Nathan Quinn - Crédit Cosmos de Granby

 

Pour Nathan Quinn, il s'agit d'une nouvelle étape pour possiblement atteindre son rêve durant la saison 2019-2020. Il fera partir de la structure jeunesse du seul club québécois évoluant en MLS soit l'Impact de Montréal.

   Avant d'arriver à ce niveau, il a débuté ce sport avec le FC Saint-Hyacinthe. Ce n'est qu'à l'âge de 11 ans que le jeune gardien rejoint l’École régionale des gardiens de but qui est dirigée par Djamel Laarabi.

    Deux ans plus tard, en 2017, c'est durant le Tournoi des sélections régionales (TSR) en évoluant avec sa sélection régionale. Cette participation à ce tournoi aura été bénéfique pour lui puisqu'il sera invité au Centre National de Haute Performance (CNHP ou sport-études de la FSQ).

   Maintenant qu'il évolue au plus au niveau possible dans les rangs amateurs au Québec, soit la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ), avec le Cosmos de Granby, il pousse la limite encore plus loin en rejoignant le programme de l'Académie de l'Impact de Montréal.

 

 

De l'action en PLSQ

 

17.06.2019 - À  la septième semaine d'activité en Première ligue de soccer du Québec (PLSQ), nous voyons plusieurs rebondissements, mais également, il y a des tendances qui semblent se dessiner.

 

CS Monteuil - Crédit CS Monteuil

 

CS Fabrose - Crédit CS Fabrose

 

Tout d'abord, le CS Monteuil quitte la région de Laval afin de rendre visite au CS Longueuil qui est en difficulté depuis le début de la saison. De son côté, le tout nouveau club lavalois en PLSQ connait une bonne première saison, mais leur dernier match s'est soldé par une importante défaite de 7 à 0 contre Blainville. Cette fois-ci Monteuil a mis le paquet contre le club de la Rive-Sud. En effet, le CS Monteuil remporte ce match par la marque de 6 à 0.

   Du côté du CÉGEP de Montmorency, le CS Fabrose reçoit la visite du FC Lanaudière. Encore une fois cette fin de semaine, un club lavalois remporte la victoire par la marque de 3 à 2.

   Le CS Mont-Royal Outremont traverse le pont afin d'affronter le CS St-Hubert sur la Rive-Sud de Montréal. Néanmoins, le seul club sur île de Montréal en PLSQ a obtenu un match nul de 1 à 1 contre le club de St-Hubert.

    À Blainville, le FC Gatineau est en quête de ses premiers points en cette saison 2019. La chance ne semble pas sourire à Gatineau qui encaisse une défaite par la marque de 4 à 0.

   Au classement, la course est serrée en tête. Blainville et Mont-Royal Outremont sont à égalité avec 14 points. En troisième position, le CS Monteuil n'est pas loin derrière avec 12 points. Il y a égalité pour la quatrième place avec 11 points entre le CS Fabrose, le Dynamo de Québec et le CS St-Hubert. Avec 4 points, le FC Lanaudière est à la septième position. Pour fermer la marche, le FC Gatineau et le CS Longueuil n'ont toujours pas de point au classement.

 

 

 

Un nouveau partenaire

 

10.06.2019 – Soccer Québec est fière d’annoncer une nouvelle entente de partenariat avec Beyond Pulse, un outil de diagnostic pour les entraîneurs de soccer permettant de recueillir des données de santé primordiales pour améliorer la formation, la santé et les performances.

 

 

Beyond Pulse devient donc partenaire officiel de Soccer Québec ainsi que fournisseur officiel des équipes du Québec Savifoot.  Les athlètes du Centre National de Haute Performance (CNHP) et des Équipes du Québec Savifoot pourront ainsi bénéficier de cette technologie habituellement réservée aux professionnels.  Beyond Pulse devient aussi partenaire présentateur des camps élites qui seront offerts par Soccer Québec pour la première fois à l’été 2019.  De plus, Les membres de Soccer Québec pourront bénéficier d’un rabais de 5% à l’achat des ceintures intelligentes Beyond Pulse.

    «Cette entente avec Beyond Pulse nous permettra d’assurer un suivi plus pointu de nos athlètes, de manière permanente et quotidienne », a indiqué Rudy Doliscat, adjoint technique aux programmes à Soccer Québec.  « C’est évidemment une plus-value pour nos programmes et nous sommes persuadés que les joueurs et les joueuses vont adorer ce soutien technologique que nous leur apporterons.»

 

 

Festival estival

 

10.06.2019 - C'est le 1er et le 2 juin dernier qu'avait lieu le festival estival de la Ligue de soccer Richelieu-Yamaska (LSRY). Au total, il y a eu 40 équipes de catégorie U9 et U10 présent lors de cet événement.

 

 

Montagnards ACSS - Crédit ARS Richelieu-Yamaska

Cosmos de Granby - Crédit ARS Richelieu-Yamaska

 

Les environs 450 joueurs et joueuses présents ont pris part à cette activité dont l'objectif premier était le plaisir, mais également, il y avait une volonté d’évaluation les plus beaux potentiels afin de savoir lesquels pourraient participer aux activités régionales. Certains joueurs et joueuses qui ont été analysés par l’équipe technique de l'ARS Richelieu-Yamaska pourraient bien être invité au camp espoir.

    La première journée des festivités, le samedi, fut un très beau succès et la température était elle aussi idéale pour les 17 parties prévues. Pour la seconde journée, le dimanche, les choses ont été différentes de ce qu'elle était prévue. La journée qui devait être comme le samedi a été chamboulée dans l'après-midi avec une grosse averse qui a mis un terme à toutes les activités prévues. Néanmoins, les matchs prévus ont été reportés à des dates ultérieures.

   Tous les matchs du festival estival  ont eu lieu du côté de Granby, dont le club local, le Cosmos de Granby, a facilité l'organisation de celui-ci.

 

 

 

Changement de garde

 

03.06.2019 - Le Mistral de Sherbrooke a fait l'annonce, le 31 mai dernier, qu'une période de restructuration va avoir lieu au cours des prochains mois. Le tout premier changement est le non-renouvellement du contrat du directeur technique, M. Vincent Orsida.

 

Vincent Orsida - Crédit Mistral de Sherbrooke

 

Mistral de Sherbrooke Senior AAA M - Crédit Mistral de Sherbrooke-vu-illemin

 

Cette décision du conseil d'administration du Mistral de Sherbrooke semble être en lien avec le Programme de reconnaissance des clubs de Soccer Canada. Comme le communiqué de presse du Mistral le dit: «Après avoir remanié ses différents programmes sportifs et revu son offre de service loisir, le Mistral se prépare à davantage de changements, notamment avec la venue des licences de club prescrite par Soccer Canada. En effet et dans le but de respecter certains critères techniques et administratifs exigés par Soccer Canada, le Mistral de Sherbrooke a dû revoir son organigramme actuel.»

   La décision prise par le club de soccer de l'Estrie vise l'élaboration d’une nouvelle structure visant à offrir du soccer de qualité à tous ses  membres. Pour le directeur général du club, Michel Couturier, il prendra la suite de Vincent Orsida jusqu’à la fin de saison: «Ce fut une décision difficile à prendre mais le CA estime que c’est nécessaire. Vincent a un profil trop élitiste pour nous. Sur nos 3400 membres, seuls 400 s’entraînent deux fois ou plus par semaine. Le club n’est pas encore à l’heure de la CPL. Nous voulons stabiliser notre base amatrice avec un travail déjà en place. Alors pour le bien du Mistral et de Vincent, qui veut aller plus haut, nous avons décidé de la séparation.»

   Néanmoins, Orsida restera à la barre de la formation Sénior Masculin AAA. Comme le directeur général du club l'affirme: «Il est capable d’amener ses équipes à un très haut niveau de compétition, poursuit Michel Couturier. On est très satisfait de son travail et c’est pourquoi nous le laissons terminer le championnat avec les séniors AAA masculins.»

 

Réaction des joueurs de l'équipe Senior AAA masculine

 

«Mes coéquipiers et moi-même sommes déçus de la décision. Nous l’acceptons sans y être d’accord. Nous comprenons difficilement comment le Mistral peut être fier de l’augmentation du nombre de joueurs issus du club qui performent au plus haut niveau, comme Josée Bélanger (Équipe nationale), Vincent Lamy (CPL), Mikale Fontaine (MLS), Flavien Filteau et Mathéo Giroux (CNHP) tout en envoyant le message que l’élite n’est plus dans les priorités. Le club nous demande de s’impliquer auprès des jeunes de tous les niveaux pour leur permettre de s’amuser, mais aussi de rêver et de se dire «pourquoi pas moi aussi?». Ma compréhension du message que Vincent Orsida nous envoie est de rêver, de toujours viser le plus haut possible. Le championnat canadien et la PLSQ semblaient être les objectifs à atteindre, alors que la CPL était notre «pourquoi pas moi aussi?» à nous. «Nous sommes tout de même heureux que Vincent reste avec nous pour la suite comme entraîneur. Il a un vote de confiance unanime de notre part et notre objectif du championnat canadien avec lui à la tête de l’équipe n’a toujours pas changé.»

 

 

 

Fusion sur la Rive-Nord

 

03.06.2019 - C'est au Complexe Multisport de Saint-Eustache que les présidents des clubs de soccer FC Boisbriand, FC Shamrocks de Deux-Montagnes, FC Saint-Eustache et Phénix de Saint-Joseph-du-Lac ont fait l'annonce de la fusion de leurs clubs.

 

FC Boisbriand - Crédit FC Boisbriand

Shamrocks FC - Crédit Shamrocks FC

 

Cette fusion entre ces quatre clubs regroupera environ 3 500 membres de tous les âges et de toutes les catégories. Au total, c'est 8 municipalités qui seront représentées par cette nouvelle entité dès la saison 2020 soit Boisbriand, Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-lac, Pointe-Calumet, Oka, Saint-Placide et Saint-Joseph-du-Lac.

   Pour les plus jeunes joueurs, U4 à U6, l'impact sera moindre puisque les parties de soccer locales auront lieu dans les villes de résidence des jeunes. Comme nous l'avons vu dernièrement avec le Programme de reconnaissance des clubs de Soccer Canada, les quatre clubs ont fait le choix afin d'unir leur force. Bien que l'annonce a été faite le 23 mai dernier, il y a eu des rencontres exploratoires durant la dernière année. Au final, le projet a reçu un appui de 90% des membres de chaque club.

   Pour ce faire, la demande officielle de fusion de ces 4 clubs a été envoyée à Soccer Québec et un nouveau conseil d'administration sera formé au cours des prochaines semaines.

   La nouvelle entité aura comme objectif le développement du joueur soit de la base jusqu’au niveau provincial.

 

 

 

Une fin de semaine bien chargée

 

27.05.2019 - Dans le cadre de la quatrième semaine d'activité en PLSQ, 4 rencontres avaient lieu le 25 mai dernier. Cette semaine, l'AS Blainville a terminé son parcours en Championnat canadien suite à une défaite de 1 à 0 contre le York 9 FC.

 

CS Longueuil - Crédit CS Longueuil  

 

L'action de cette fin de semaine d'activité débute du côté de Québec alors que le Dynamo de Québec rencontre le CS Fabrose. L'équipe locale inscrit le premier but de la rencontre à la 25e minute de jeu pour faire 1-0. Avant la fin de la mi-temps, Fabrose marque un but sur pénalité, à la 41e minute, et crée l'égalité dans le match 1-1. Ce n'est que durant les arrêts de jeu, à la fin du match, que le Dynamo inscrit le but de la victoire et remporte le match 2 à 1.

   Le club d'expansion de cette édition en PLSQ, le CS Monteuil reçoivent de la visite du CS St-Hubert. Le club de la Rive-Sud de Montréal n'attend pas pour inscrire son premier point avec un but de Camara à la 12e minute. Un peu plus tard dans la première demie, Monteuil revient à la charge avec un but de Diallo pour ainsi faire 1-1. À la 67e minute, St-Hubert double sa marque en prenant les devants 2 à 1. Néanmoins, le CS Monteuil vole un point en créant l'égalité 2-2 comme marque finale dans ce match.

   Du côté de l'Outaouais, le FC Gatineau avait la visite du CS Mont-Royal Outremont. L'action dans ce match est venue vers la fin de la seconde demie alors que Mont-Royal Outremont marque trois buts entre la 78e minute de jeu et la fin du match. Le club montréalais remporte le match 3 à 0.

  Pour conclure la fin de semaine, l'AS Blainville revenait tout juste de la région de Toronto en Championnat canadien qu'il traverse le St-Laurent pour rencontrer le CS Longueuil. Encore une fois, l'action est venue durant la seconde demie avec un but de Noiret à la 70e minute, ce qui donne une avance de 1 à 0 pour Longueuil. Malgré tout, Blainville n'a pas dit son dernier mot en inscrivant trois buts, dont deux en l'absence d'un joueur. L'AS Blainville remporte ce match 3 à 1.

 

 

 

L'ancienne joueuse internationale, Marinette Pichon signe pour Lac St-Louis

 

 

16.05.2019 - L'ancienne joueuse internationale, Marinette Pichon, qui possède 112 sélections en équipe de France et qui détient le record inégale de 81 buts marques en sélection nationale, a signé un contrat d’entraîneure avec le Lac St-Louis.

 

 

Alain Wilson, Marinette Pichot et Georges Tissot

 

 

C'est une grande championne qui est définie par les médias comme un talent à l'état pur, la Zidane du soccer français féminin, une icône, une pionnière dans l'histoire du foot, une championne hors norme. Elle a été élue meilleure joueuse et meilleure bûteuse en 2003 de la ligue américaine avec les Chargers de Philadelphie. Championne de France et meilleure bûteuse du championnat français à plusieurs reprises, elle a participé à une Coupe du Monde et 3 Championnats d'Europe. Commentatrice sportive a France Télévision, elle couvrira la coupe du monde féminine de la FIFA 2019 en France.

   La ARS Lac St-Louis l'accueille, avec son épouse Ingrid et leur petit garçon Gaël. Elle débutera officiellement  ses nouvelles fonctions au Soccer Lac St-Louis des le 1er août 2019 dans notre grande communauté  du soccer  Québécois.

 

 

Un Québécois champion de la Major Arena Soccer League

 

13.05.2019 - Avec une figurine de type bobblehead, l'attaquant de Laval, Robert Renaud, ne passe pas inaperçu en plus de son titre de champion dans la Major Arena Soccer League (MASL) avec le Wave de Milwaukee.

 

Robert Renaud - Crédit Twitter

 

Robert Renaud - Crédit Twitter

 

C'est le 5 mai dernier que le club de Renard a défait le Flash de Monterrey par la marque de 5 à 2 devant une foule de 8000 partisans. Il décrit ce match de la façon suivante: «L'ambiance était incroyable durant la finale. Ça fait 35 ans que cette équipe existe. Il y a beaucoup d'histoire avec 4000-5000 spectateurs à tous les matchs. On a une bonne base de fans, et la finale, c'était la cerise sur le gâteau. Ils ont crié tout au long du match.»

    Ce type de soccer est issu du futsal, soit du soccer en salle à cinq contre cinq. De son côté,  Renaud a rejoint le club de Milwaukee à la suite des qualifications pour la Coupe du monde de 2016. C'est l'entraîneur de la sélection nationale du Canada, Kyt Selaidopoulos, ancien joueur de Milwaukee, qui l'a aidé dans sa rencontre avec l'entraîneur du Wave, Giuliano Oliviero. Depuis, Renaud a une fiche de 50 buts et 46 passes décisives en 52 matchs en saison régulière.

    Le type de jeu de la MASL correspond à un hybride entre le soccer et le hockey. Le jeu se passe sur les mêmes dimensions qu'une patinoire, avec des bandes, des pénalités de deux ou cinq minutes et le match a une durée de 60 minutes avec des changements toutes les 1 ou 2 minutes.

 

 

 

De Chambly à l’élite du soccer

 

06.05.2019 - Deux jeunes filles de Chambly, Maïka Sanesac de 14 ans et Noémie Affo de 13 ans, fréquenteront dès le mois de septembre le Centre national de haute performance (CNHP) à Laval en d'avoir joué avec l'Équipe Québec.

 

 

 

Noémie Affo - Crédit ARS Richelieu-Yamaska

Maïka Sanesa - Crédit Richelieu-Yamaska

Patrick Morin, directeur général de l’Arsenal de Chambly, affirme que ce sont les meilleures joueuses de la province qui s’entraînent au CNHP. Pour ce qui est des garçons, l'académie de l'Impact de Montréal est une autre alternative, mais pour les filles, elle n'existe pas.

   De plus, les deux jeunes dames ont fait partie de la dernière sélection du Québec lors du tournoi contre l’Ontario. Il s'agit des joueuses les plus fortes et seulement vingt-deux athlètes sont retenues.

    Pour Maïka, cette sélection au CNHP a un impact significatif puisqu'elle a fait le choix du soccer au lieu du hockey. Bien qu'elle évoluait au bantam AAA au hockey, elle décrit ce choix de la façon suivante: «Le soccer, c’est ma passion. C’est ce que j’aime le plus faire. Avant, je jouais aussi au hockey. J’ai accroché mes patins pour me consacrer au soccer et me rendre plus loin. La sélection au CNHP a finalisé mon choix».

    De son côté, Noémie Affo a débuté le ballon rond pour faire comme son grand frère, mais au final, c'est devenu une passion. Bien qu'elle n'a que treize ans, elle joue avec les filles de quatorze ans. «C’est vraiment un exploit. Depuis que je suis petite que j’en entends parler. Je rêvais de le faire. On était avec les meilleures. Ça m’a poussée à faire mieux pour ressortir du lot. Ça m’a fait progresser.» affirme-t-elle.

 

 

 

 

Début de la PLSQ

 

06.05.2019 - C'est la fin de semaine du 4 et du 5 mai que les activités de la PLSQ reprennent autant pour le côté masculin que féminin. Cette première semaine d'activité a été forte en rebondissement.

 

 

 

CS Mont-Royal Outremont - Crédit CS Mont-Royal Outremont

 

 

Du côté masculin, il y avait trois matchs au programme en cette première semaine d'activité. Tout d'abord, le club qui représentera la PLSQ au Championnat canadien, l'AS Blainville était de passage sur la Rive-Sud de Montréal afin d'affronter le CS St-Hubert. Pour les champions de la saison régulière, il repart avec la victoire sur St-Hubert.

   C'est la L'Assomption que le second match a lieu entre le FC Lanaudière, champion de la Coupe PLSQ, et le Dynamo de Québec. Au final, aucun gagnant n'a ressortir de cet affrontement avec une marque finale de 2 à 2.

    C'est du côté de Laval que le CS Monteuil fait ces premières armes en PLSQ en affrontant le FC Gatineau. Le club d'expansion en PLSQ semble bien prêt pour son nouveau championnat en battant, à la maison, Gatineau par la marque de 3 à 2.

 

AS Blainville - Crédit AS Blainville(

 

    Du côté féminin, le début de saison commence sur la Rive-Sud de Montréal avec un match entre le FC Sélect Rive-Sud et le CS Fabrose. Dans ce premier match de la saison, aucun des 2 clubs n'a réussi à obtenir la victoire. Le match s'est soldé par la marque de 1 à 1.

    Pour conclure cette première semaine d'activité, l'AS Blainville recevait le CS Mont-Royal Outremont du côté de la Rive-Nord de Montréal. C'est dans un festival de but que le club local a remporté ce premier duel par la marque de 6 à 0.

 

 

L'Élite à Mont-Carmel?

 

29.04.2019 - Durant les six ans, le club de soccer Les Chevaliers de Notre-Dame-du-Mont-Carmel a vu le nombre de joueurs augmenter considérablement soit de 60 joueurs à plus de 300 en plus d'avoir une équipe senior AAA.

 

 

Les Chevaliers NDMC - Crédit Les Chevaliers NDMC

 

Pour une ville d'un peu plus de 5 000 habitants, le soccer a pris une place importante et surprenante avec une équipe de niveau AAA. Qu'elle est la recette de ce club? Un modèle complètement différent du reste des clubs comme en fait part le fondateur du club, André Thomas: «Notre modèle, c’est celui européen, explique André Thomas, fondateur du club. Les entraîneurs sont tous qualifiés. Ce ne sont pas des parents ou des bénévoles. Ce sont des joueurs de nos équipes seniors et quelques anciens joueurs. On accueille les jeunes à partir de l’âge de 4 ans et notre objectif est d’en faire des joueurs complets à l’âge de 17 ans, ajoute ce dernier. Le cheminement qu’ils suivent a pour but de leur permettre d’intégrer une équipe senior. On a maintenant trois équipes seniors masculines. L’équipe AAA fait partie des 14 meilleurs clubs du Québec.»

 

Les Chevaliers NDMC - Crédit Les Chevaliers NDMC

Il s'agit d'une réalité différente de ce que la très grande majorité des clubs en milieu rural connaissance. Néanmoins, il est permis de rêver pour les jeunes de Notre-Dame-du-Mont-Carmel puisqu'un recruteur européen sera de passage dans la vile afin d'observer le savoir-faire des jeunes à la mi-juillet. Ce camp s’adressera aux joueurs de 12 à 22 ans.

   Pour le fondateur du club, il a pour  objectif de voir les Chevaliers devenir un club omnisports, soit avec plusieurs disciplines sportives. «On a de bonnes chances pour le baseball cette année, mais ça reste à suivre. J’y ai toujours cru. Au début, les gens me trouvaient fou. Maintenant, ils voient ça d’un œil différent.»

 

 

 

Richelieu-Yamaska présent

 

29.04.2019 - Chaque année, il y a une confrontation entre le Québec et l'Ontario. Cette année, celle-ci a lieu du 26 au 28 avril à St-Hubert et plusieurs joueurs de la région du Richelieu-Yamaska sont présent tant du côté féminin que du côté masculin.

 

 

Cosmos de Granby - Crédit Cosmos de Granby

 

Au total, c'est 9 joueurs de cette région qui sont présents pour ce rendez-vous annuel. De plus, la région a fait l'annonce que 4 jeunes joueurs intégreront le Centre National de Haute Performance (CNHP) dans le cadre de la rentrée scolaire à venir en septembre. Afin de bien définir ce qu'est le CNHP, il s'agit d'une structure de sport-études, dont la gestion revient à Soccer Québec, afin d'identifier de jeunes joueurs ayant un potentiel pour possiblement intégrer une sélection du Québec et/ou du Canada.

   En plus de ces deux bonnes nouvelles, l'ARS Richelieu-Yamaska tenait également à souligner que deux joueurs issus d'un club de la région, le Cosmos de Granby, ont été sélection dans le cadre du Tournoi de qualification à la Coupe du Monde U17. Il s'agit de Maxim Bourgeois et de David Amla qui évolue présentement avec l’Académie de l’Impact de Montréal U17.

 

 

Maxim Bourgeois  - Crédit Cosmos de Granby

 

 

Les représentants pour la sélection du Québec:

Joueur                                         Ancien club                              Club présent     Sélection Québec

Noémie Affo                                  Arsenal Chambly                       Cosmos Granby            U14 F

Maïka Sanesac                             Arsenal Chambly                       Cosmos Granby            U14 F

Cédric Boussong-Balondona        CSBR                                         Cosmos Granby           U14 M

Christ David Litié                          FC Saint-Hyacinthe                    Cosmos Granby            U14 M

Ali Aruna                                       FC Saint-Hyacinthe & Cosmos   St-Lambert                   U15 M

Nathan Quinn                               FC Saint-Hyacinthe & Cosmos   Cosmos Granby           U15 M

Alexandra Boily St-Pierre              FC Saint-Hyacinthe                    Longueuil                     U16 F

Aurélie Desjourdy                         FC Saint-Hyacinthe                    St-Hubert                      U16 F

Rosalie Stabile                              Cosmos Granby & CSVR            Brossard                      U16 F

 

Représentants au CNHP en 2019-2020:

Aurélie Desjourdy                         FC Saint-Hyacinthe                     St-Hubert                     U16 F

Rosalie Stabile                              Cosmos Granby & CSVR            Brossard                      U16 F

Noémie Affo                                 Arsenal Chambly                        Cosmos Granby          U14 F

Maïka Sanesac                            Arsenal Chambly                         Cosmos Granby          U14 F

Christ David Litié                        FC Saint-Hyacinthe                     Cosmos Granby          U14 M

Nathan Quinn                               FC Saint-Hyacinthe & Cosmos    Cosmos Granby          U15 M

Thomas Fraser                            CSVR                                          Brossard                      U14 M

 

• Les nouveaux invites en gras

 

 

En route vers la France

 

22.04.2019 - Dans le cadre du MiniMondial de soccer d'Orvault, une banlieue de Nantes en France, une équipe U-11 du Dynamo de Québec participera au tournoi.

 

ARS Québec - Crédit Dynamo Québec

 

Pour ce faire, les jeunes de 11 ans de la région de Québec pourront se mesurer aux meilleures équipes sur le vieux continent. Le choix des 12 joueurs qui composent l'équipe a été effectué parmi plusieurs équipes de la région de Québec.

   À titre comparatif, le MiniMondial de soccer d'Orvault est une compétition internationale dont participent plusieurs équipes en Europe. L'entraîneur adjoint de l'équipe effectue même la comparaison avec le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

   Le directeur de l'ARS de la région de Québec et également entraîneur adjoint de la formation U11, Philippe Bernard, explique ce qui attend les jeunes: «Il y a 2500 personnes sur le site qui se promènent pour regarder les parties. Il y a un commentateur qui commente en direct les matchs. C'est vraiment impressionnant pour les jeunes. On les sentait nerveux en entrée de jeu, mais ils ont très bien répondu».

   Dans le cadre de deux matchs préparatoires, l'équipe c'est tout d'abord incliné par la maque de 5-0 conte La Mellinet de Nantes et ils ont remporté le second match 4 à 2 contre Rezé. M. Bernard commente l'expérience dont les 12 jeunes ont vécu: «Les jeunes sont venus ici pour une expérience de vie davantage que pour les résultats. On ne parle pas de victoires, on ne parle pas de défaites. On parle vraiment de façons de jouer».

 

 

 

De nouvelles règles

 

15.04.2019 - C'est le 15 avril que Soccer Québec a mis en ligne l'ensemble de la documentation en ce qui a trait au Programme de Reconnaissance des Clubs.

 

Programme de reconnaissance des clubs - Crédit FC Waterloo

 

Nous vous rappelons que le Programme de reconnaissance des clubs vient, à l'origine, d'une initiative mise de l'avant par Soccer Canada. Bien que ce n'est pas Soccer Québec qui est l'artisan de ce programme, celui-ci en supporte la vision et les valeurs.

   La mission première du Programme de Reconnaissance des Clubs est de guider les clubs de soccer dans l'ensemble du territoire canadien vers les meilleurs principes de développement organisationnel tant à l'extérieur que sur le terrain.

   Pour ce faire, Soccer Canada présente 4 objectifs afin de réponse à sa mission dans le cadre du Programme de reconnaissance des clubs de Canada Soccer soient :

• Définir des normes et des attentes clairement définies pour les organisations membres;

• Reconnaître l’excellence dans la communauté de soccer;

• Rehausser le niveau pour toutes les organisations de soccer à travers le Canada; et,

• amener du changement dans le système de soccer.

 

Bien que l'ensemble de l'application donnera des résultats plus concrets en 2021, il y aura des impacts dès cet été. En effet, les clubs amateurs du Québec devront satisfaire dès le 31 août 2019 à une première étape d'exigence. Il s'agit d'une première étape d'une série de 4 qui sera complété d'ici 2021-2022.

 

L'ensemble des critères sont maintenant connus par Soccer Québec:

https://soccerquebec.org/reconnaissance-des-clubs/

 

 

Jumelle et professionnelle

 

15.04.2019 - Après avoir joué ensemble à l'Université de Memphis, Marie et Catherine Levasseur, de Stoneham, feront leurs débuts professionnels du côté de la Finlande à Oulu.

 

Marie & Catherine Levasseur - Crédit photos: FIFA

 

 

Après avoir obtenu son diplôme en communications et en journalisme le mois prochain, Catherine rejoindra sa sœur en Finlande. De son côté, Marie a été une attaquante vedette à Memphis durant ses quatre années. Elle a été élue trois fois sur la première équipe d’étoiles de la conférence All-AAC.

   «Je savais que je devais finir mes études avant de partir. Il n’y avait pas beaucoup d’équipes prêtes à attendre [...] Marie m’a appelé à un moment donné pour me dire que son coach lui avait parlé de moi. Il croyait que je pouvais être un bon ajout pour l’équipe. Ensuite, tout s’est fait vraiment vite» affirme la future diplômée.

   De son côté, Marie est la seule joueuse internationale de son club dont les joueuses parlent anglais. «Ça va me faire de la compagnie! De savoir que ma sœur va venir avec nous, c’est encore mieux. Je sais qu’elle aura un bon impact sur l’équipe. Il y a eu des blessures chez les milieux de terrain, et elle sera grandement appréciée.»

  La ville d’Oulu se situe dans le nord du pays soit à environ 600 km au nord de la capitale Helsinki. Il s'agit de la quatrième ville en importance dans ce pays scandinave.

 

 

Un boom à Alma

 

08.04.2019 - Pour la première vague d’inscriptions en vue de la saison estivale, le soccer connaît un vif succès à Alma.

 

 

 

Boréal d'Alma - Crédit photos Boréal d'Alma

 

De la bouche de Pascal Fortier, directeur sportif du Boréal d'Alma, il y a «plus de 400 personnes (qui) se sont inscrites pour cette première période d’inscription. Il s’agit d’une hausse de participants de l’ordre de 25% par rapport à 2018.»

   La popularité pour le ballon rond ne fait pas seulement rêver les jeunes comme l'affirme M. Fortier: «L’an dernier, les plus jeunes avaient 3 ans et nous avions une personne âgée de 57 ans. Cette année, nous devrions avoir entre 60 à 80 équipes au total. L’an dernier, nous avions 720 personnes qui ont participé à la session d’été. Cette année, ce sera beaucoup plus».

   Dans l'optique de présenter l'ensemble des matchs de la saison, le club de soccer va avoir besoin de plusieurs sites. «Une vingtaine de terrains seront nécessaires. La majorité d’entre eux sont aménagés sur les Plaines vertes au Centre Mario-Tremblay et ceux du Cégep. D’autres parties seront présentées au terrain OBL dans le secteur Naudville, près de l’École Saint-Sacrement et au terrain Récollet dans le secteur Saint-Jude», explique le directeur sportif du Boréal, Pascal Fortier.

   Un impact direct de la croissance des joueurs est l'allongement de la saison pour les plus jeunes de trois semaines. Pour ce qui est du calendrier régional, celui-ci a également été prolongé d’une semaine dans l'ensemble des catégories.

 

 

 

Le Sporting Montréal FC en PLFQ

 

01.04.2019 - Le Sporting Montréal FC a remporté le championnat 2018-19 de la Première Ligue de Futsal du Québec (PLFQ) masculine à la suite d'une rivalité Montréal/Québec dans un match qui opposait avec le Sporting Québec FC.

 

 

 

Sporting Montréal FC - Crédit Sporting Montréal FC

 

C'est sous la forme d’un duel aller-retour que la grande finale a eu lieu. À la suite des 2 rencontres, le résultat a été de 10 à 4 pour le club montréalais. Cette victoire permet au Sporting Montréal de représenter le Québec dans le cadre des championnats nationaux de futsal qui auront lieu du côté de Kingston, en Ontario, du 11 au 14 avril.

   Pour ce club montréalais, il ne s'agit pas d'une première participation aux championnats nationaux puisqu'ils étaient présents l’année dernière.

 

Première année réussie

En même temps qu'avait lieu la finale de la PLFQ, il y avait, du côté de Trois-Rivières, la première édition des finales provinciales des ligues régionales. C'est la région de Laval qui aura laissé sa marque pour cette première édition en remportant les titres féminin et masculin. Du côté féminin, les White Sox ont ainsi battu l’Xtreme ADR par la marque de 3 à 1 durant la finale. Pour ce qui est du côté masculin, le Cinque Stelle FC Laval a donné toute une correction au club de St-Lambert en remportant la finale avec un pointage de 13 à 3.

 

 

Nouveau club en Abitibi

 

01.04.2019 - En Abitibi, il n'y avait qu'une seule MRC qui n'avait pas de club fédéré. Les choses ont grandement changé à la suite de la création du Club de Soccer de l'Abitibi-Ouest (CS Abitibi-Ouest) qui existe maintenant depuis le 26 mars dernier.

 

 

Pour le président de la nouvelle structure, Patrick Loiseau, le projet ne date pas d'hier puisqu'il travaille là-dessus depuis l'été 2018.

    Pour la région de l'Abitibi, il s'agit de la naissance d'un cinquième club fédéré après l'arrivée de ceux de Val-d'Or, Amos, Rouyn-Noranda et Ville-Marie.

   Sur le territoire de La Sarre, le soccer fédéré avait déjà fait son apparition, mais il est disparue il y a environ une dizaine d'années puisque la personne qui tenait le projet avait déménagé.

   L'objectif numéro un du CS Abitibi-Ouest va être de rassembler tous les joueurs sur son territoire. Ceci permettra à tous les jeunes de faire partie d'une équipe, et ce, bien que leur village ne compte pas assez de joueurs. Avant l'arrivée de ce nouveau club, certaines municipalités plus importantes de la MRC faisaient leurs petites affaires. Maintenant, le son de cloche est tout autre. Le regroupement va ainsi pouvoir mettre sur pied des équipes équilibrées, effectuer des formations aux joueurs et aux entraîneurs et mettre sur pied un calendrier.

 

 

 

Terrain synthétique à L’Ange-Gardien

 

25.03.2019 - Pour mieux répondre à l'évolution du soccer sur son territoire, l’Association de soccer des Premières-Seigneuries qui couvre la Côte-de-Beaupré et l’île d’Orléans construira un nouveau terrain de soccer synthétique à L'Ange-Gardien pour environ 1 000 joueurs.

 

 

AS Premières-Seigneuries - Crédit photos Association de soccer des Premières-Seigneuries

 

Il s'agit d'un projet d'environ 2 millions de dollars et il devrait être complété à la fin de cet été ou au plus tard en 2020.

    Bien que le projet n'a pas été retenu, par deux fois, à des demandes de subvention, le préfet de la Côte-de-Beaupré, Pierre Lefrancois, dépose une troisième demande: «Nous avons déposé une 3e demande de  financement au Fonds régional de développement. Ils ont donné le feu vert à la piscine de Beaupré entre temps. Subvention ou pas, on va aller de l’avant alors en parallèle on continue les étapes pour la réalisation et en attendant on se croise les doigts pour recevoir la subvention. Notre député, Émilie Foster, nous a dit qu’elle nous aiderait pour le suivi du projet.» Pour le reste de la facture, elle sera assumée par la municipalité de L'Ange-Gardien.

   Malgré tout, il s'agit d'un projet en 2 phases. Après la construction du terrain de soccer synthétique, M. Lefrançois nous parle de la phase 2: «Éventuellement, l’étape 2 du projet sera un nouveau bâtiment de services adjacent avec salle communautaire  sur le terrain de soccer actuel, avec tous les équipements nécessaires pour accueillir les jeunes, et le camp de jour en été».

 

 

 

Soccer Québec à la rencontre des régions

 

25.03.2019 - Le président de Soccer Québec, Pierre Marchand, donne le ton en affirmant que le soccer au Québec, ça ne se passe pas uniquement à Montréal dans le cadre d'une tournée régionale.

 

 

L'objectif principal de cette tournée est de prendre le pouls des régions afin de voir qu'elles sont les besoins et les attentes de ceux-ci.

   Le 21 mars dernier, M. Marchard a tenu un point de presse avec son homologue de l’Association régionale du soccer (ARS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Dany Drolet, pour faire le point sur le soccer dans cette région.

   Pour ce faire, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean regroupe 4 700 membres sur les 170 000 membres de Soccer Québec. Ils ne font pas oublier qu'il y a également 30 000 entraîneurs, officiels et dirigeants dans l'ensemble de la province.

   Cette tournée des régions par Soccer Québec vise à faire mieux connaitre le rôle de l'organisation selon M. Marchand. «Nous effectuons une tournée des régions afin de démystifier l’organisation de Soccer Québec, la faire connaître aux gens de la région et aux membres. Nous voulons améliorer notre communication. Il faut que ça soit accessible. Même si notre organisation va bien, que l’on compte sur plusieurs joueurs, nous voulons entendre les gens sur leur préoccupation. Nous voulons connaître les problématiques régionales et faire en sorte de pouvoir les régler ou mettre des solutions de l’avant».

 

 

 

Un grand tournoi en Mauricie

 

21.03.2019 - Ce samedi 23 mars aura lieu le tout premier Tournoi de soccer unifié d’Olympiques spéciaux du Québec lors de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.

 

 

 

Olympiques spéciaux Québec - Crédit Olympiques spéciaux Québec

Au total, cet évènement rassemblera 71 athlètes d’Olympiques spéciaux et 42 étudiants, membres de la communauté ainsi que des partenaires qui disputeront des matchs au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

    Le fondateur de ce projet et coordonnateur du Communauté en santé  chez l'organisme Olympiques spéciaux Québec, Tristan Delmas, décrit l'évènement de la façon suivante: «L’organisation de cette activité de sport unifié est née de notre volonté de créer des opportunités où nos athlètes et des gens de la communauté peuvent exercer, ensemble, une activité sportive organisée, afin d’apprendre à se connaître et à interagir. Cet évènement, axé sur l’inclusion sociale, permet de sensibiliser les gens à la différence et de créer un environnement inclusif où le respect et l’acceptation règnent et où tous les membres de la communauté se sentent inclus et engagés

    La mission d'Olympiques spéciaux, depuis plus d'un demi-siècle, est de favoriser l’inclusion sociale des personnes présentant une déficience intellectuelle grâce au sport. Dans la Belle Province, il y a de 8000 athlètes provenant de tous les coins de la province. L'interaction sociale qui vient avec le sport, permet à ces jeunes d’améliorer leur santé ainsi que leur qualité de vie avec le développement de saines habitudes de vie, augmente leur confiance en soi et leur permet d'avoir une plus grande autonomie.

 

 

 

 

 

Un premier Festival biobanding

 

18.03.2019 - C'est avec la collaboration du manufacturier de vêtements de sport Savifoot que le CS Longueuil a tenu, le 9 mars dernier, le premier Festival biobanding dont l'objectif consiste à regrouper les joueurs selon leurs caractéristiques physiques au lieu de leur âge.

 

 

 

CS Longueuil - Crédit CS Longueuil

 

Par la même occasion, cet événement a permis d’observer les jeunes en situation de match et de jeux conditionnés et de travailler au développement de leur confiance. De plus, elle a également permis d'offrir un apprentissage supplémentaire aux éducateurs.

    Bien que populaire du côté des États-Unis et de l'Angleterre, le biobanding, n'est pas très connu dans la Belle Province. Il s'agit d'une nouvelle façon de construire le développement des joueurs.

    Le fondateur de l'organisme GameShaping, Grégory Hallé-Petiot, qui est également éducateur auprès du CS Longueuil, explique ce qu'est ce principe: «Un jeune attaquant qui joue face à un défenseur qui en impose physiquement n’osera pas, en match, tenter des choses qu’il réussit pourtant à l’entraînement. Être opposé à un joueur de sa taille va l’inciter à prendre des risques et, petit à petit, lui donner confiance. Aujourd’hui, j’ai senti que les jeunes se lâchaient, qu’ils se donnaient la permission d’aller au bout de leurs actions. C’est fort encourageant».

   Bien que cette nouvelle philosophie du développement, le biobanding, n’est qu’à ses débuts du côté de Longueuil, le directeur technique du club, Anthony Rimasson, le voit comme un outil important. De plus, il l'utilise régulièrement dans les entraînements dans le secteur compétitif.

 

 

Sandro Grande dirige 2 équipes à Montmorency

 

 

11.03.2019 - C'est maintenant officiel, l’équipe féminine des Nomades du Collège de Montmorency sera dirigée par l'entraîneur de l'équipe masculine et un ancien de l’Impact de Montréal Sandro Grande.

 

Sandro Grande Photo archive 11x90.com

 

Les Nomades du Cégep Montmorency - Crédit Cégep Montmorency

Sandro Grande est en poste à titre d'entraîneur-chef de l'équipe masculine du Cégep Montmorency depuis 2017. Deux ans plus tard, il prend du galon avec cette institution d'enseignement collégiale en devenant également entraîneur-chef de l'équipe féminine. «Cette fonction supplémentaire] va m’aider à grandir comme entraîneur en gérant des situations différentes et nouvelles».

   Ce changement du côté de Montmorency s'explique avec une volonté de l'établissement d'enseignement de voir ses deux équipes obtenir les grands honneurs tant au niveau provincial que national. De plus, le Cégep sera l'hôte du championnat provincial de soccer division 1 du RSEQ les 26 et 27 octobre prochain.

   Pour ce faire, l'ancien de l'Impact de Montréal se fixe de bons objectifs pour les deux formations dans le cadre de la prochaine saison. «Il faut mieux faire que la saison dernière, poursuit-il. Avec les gars, j’ai bâti quelque chose de bon l’an dernier et il faut maintenant ajouter de bons résultats. On a un bon noyau. Nous risquons de nous rendre plus loin.» Pour ce qui est de la formation féminine, il est optimiste: «L’an dernier, c’était leur première année en division 1. Je connais les joueuses qui s’en viennent à Montmorency. Le niveau de jeu sera bien meilleur.»

 

 

 

 

À la poursuite d'un rêve

 

11.03.2019 - Après une défaite de 2 à 1 dans le cadre de la Coupe de Finlande, le club d'Ekenäs IF avait une saveur québécoise avec Dominic Grondin qui était de l'alignement.

 

 

                 Dominic Grondin - Crédit Soccer Québec

 

Pour le natif de Ste-Julie, l'expérience d'arrivée avec ce club professionnel est importante. À la suite de cette rencontre, il a obtenu une passe décisive. «Je n’étais pas très à l’aise pendant la première mi-temps. J’étais un peu nerveux. Même si les deux équipes étaient pratiquement assurées de ne pas pouvoir accéder au prochain tour, il y avait beaucoup d’intensité».

   C'est avec une véritable passion pour le ballon rond que le jeune homme de la Rive-Sud évolue maintenant en seconde division finlandaise. «Ça faisait depuis l’âge de 13 ans que je savais que je voulais partir en Europe. Mes parents s’étaient faits à l’idée! J’étais quelqu’un d’anxieux et ça me nuisait dans le sport.  J’ai finalement réussi à gérer mon TOC et ça été une très belle réussite pour moi. J’ai toujours eu un caractère obsessionnel et devenir pro a toujours été une obsession».

   Ce n'est pas la première fois que ce club finlandais, Ekenäs IF, avait un québécois dans son alignement. Par le passé, Jems Geffrard et Chakib Hocine ont également évolué avec ce club. C’est également pour cette même raison que Dominic Grondin a opté pour ce club afin d'obtenir un essai. Après une réponse positive, il effectue la traversée de l’Atlantique au début de 2019 dans le cadre d'un essai de 10 jours. À la suite de cet essai, le club lui offre un contrat.

 

 

La fusion en marche

 

04.03.2019 - Les quatre clubs de soccer de Saguenay semblent être dans un processus de fusion à la suite de la formation d'un comité de transition vers une organisation unique.

 

Soccer Chicoutimi - Crédit Soccer Chicoutimi

Soccer Chicoutimi - Crédit Soccer Chicoutim

 

 

C'est par un porte-parole, Mario Bergeron, que le comité de transition parler de l'évolution de la situation. À l'heure actuelle, le comité de transition comprend deux délégués de chaque club et d'une personne de la Ville de Saguenay. Tout dernièrement, la rencontre a pris une autre portée avec des représentants de Soccer Québec, de l’Association régionale de soccer (ARS), la Ville de Saguenay et les membres des conseils d’administration des 4 clubs.

    «On était optimistes, mais on l’est encore plus à la lumière de cette rencontre, affirme-t-il en entrevue téléphonique. On avait eu un premier consensus pour le stade et c’est comme une suite logique. Il peut y avoir certaines divergences, mais globalement, on s’enligne dans une direction commune à tout un chacun. Il n’y a pas eu de résistance. Tout le monde rame du même bord! En fin de semaine, le DG de Sherbrooke, Michel Couturier, est venu raconter comment s’est passée la fusion des trois clubs dans la dernière année. Ç’a été très enrichissant au niveau des clubs d’entendre son témoignage et ses réponses aux questionnements», affirme M. Bergeron.

   Bien que le processus de fusion des 4 clubs ne changera rien pour la saison 2019, l'objectif est fixé d'avoir un seul club à Saguenay pour 2020, bien que celui-ci n'est pas encore tout à fait fixé.

 

 

 

 

L'AS Montis arrive

 

04.03.2019 - À la suite d'une assemblée générale, la fusion des clubs de soccer de Saint-Bruno/Saint-Basile et de Sainte-Julie officialise une nouvelle identité avec l'Association de soccer (AS) Montis.

 

 

FC Mont Bruno - Crédit photos FC Mont Bruno

 

 

 

Le nom a été choisi par le comité de transition en cherchant un lien entre les trois communautés. Le lien qui les unis est la montagne qui touche les trois villes et le mot Montis signifie montagne en latin. Le premier vice-président du conseil d'administration, Philip O’Dwyer, décrit ceci: «C’est vraiment un nom évocateur, puisque le mont Saint-Bruno touche les trois villes, il est vraiment au centre de nos communautés. On voulait créer une identité à partir de quelque chose de vraiment nouveau pour partir sur une bonne base. On a un CA équitable, on s’assure qu’il y a une représentation des trois villes pour avoir les intérêts et les inquiétudes de chacune des communautés », ajoute le premier vice-président. On voulait créer une identité à partir de quelque chose de vraiment nouveau pour partir sur une bonne base.»

    Le processus de fusion entre les deux organisations est toujours en cours afin d'avoir davantage d'équipes avec les joueurs inscrits ainsi que le partage des terrains.

    M. O’Dwyer décrit le processus en cours de la façon suivante: «Il y a des défis, c’est sûr, mais on voit les opportunités de mettre en commun les avantages des deux clubs. Le but de la fusion est de permettre à un maximum de jeunes et de moins jeunes de pouvoir pratiquer leur sport

    La fusion qui a fait naître l’AS Montis permet également la création du second plus grand club de soccer au Québec avec 4 200 membres tout juste après le Club de soccer le Mistral de Sherbrooke. Bien que la fusion a lieu pour cette année, le nouveau logo ainsi que les nouvelles couleurs ne seront connus que dans un an à cause des délais serrés.

 

 

 

Une fin de semaine à oublier

 

25.02.2019 - Les Filons du Cégep de Thetford ont participé, le 23 et 24 février, au second tournoi de soccer intérieur de Victoriaville. Par contre, les résultats n'ont pas été au rendez-vous .

 

 

Filons Cégep de Thetford - Crédit photos Cégep de Thetford

Tout d'abord, l'équipe féminine du Cégep de Thetford a affronté celle du Cégep de Trois-Rivières. Néanmoins, elles ont subie la défaite par la marque de 6 à 0 contre la formation de la Mauricie.

    Dans un second affrontement, les filles de Thetford affrontent celles de Baie-Comeau. Bien que le match fut beaucoup plus serré entre les deux équipes, Thetford n'a pas encore été en mesure d'obtenir la victoire en subissant la défaite par la marque de 3 à 2.

    De son côté, l'entraîneur Gabriel Racine, de l'équipe féminine du Cégep de Thetford, raconte l'impact de l’absence de quelques joueuses: «Plusieurs filles avaient une sortie scolaire et on a dû jouer avec des effectifs réduits. En fait, nous n’avions aucune substitute pour nous permettre d’effectuer des changements. Dans le premier match, les filles ont tenu le coup en première demie, mais la fatigue les a rattrapées, tandis qu’on aurait dû remporter la deuxième partie si nous avions eu notre alignement complet».

   Maintenant du côté de l'équipe masculine, le tournoi a commencé de la même façon que leur consoeur avec une défaite de 5 à 0 contre le Cégep de Baie-Comeau.

   Pour les équipes du Cégep de Thetford, les résultats ont été relativement semblables. En effet, dans le second duel du tournoi, l'équipe masculine de Thetford a connu un match plus serré, mais ils ont subi la défaite par la marque de 3 à 2 contre le Collège Notre-Dame.

 

 

 

Un Comité indépendant pour la PLSQ et les soccer Pro au Québec

 

18.02.2019 – La Fédération de soccer au Québec a formé un comité expert indépendant qui aura pour mandat d’analyser le fonctionnement de la Première Ligue de Soccer du Québec (PLSQ), son rôle dans la structure québécoise en tenant compte des autres acteurs du soccer professionnel actuel (Impact de Montréal) et à venir (Canadian Premier League) en plus de proposer des recommandations pour le développement de la PLSQ et du soccer professionnel au Québec.

 

PLSQ- Crédit photo CSMRO

 

«Soccer Québec est très heureux de la mise sur pied de ce comité qui réfléchira sur la PLSQ, mais aussi sur la professionnalisation du soccer québécois en général», a affirmé Pierre Marchand, président de Soccer Québec. «C’est un groupe qui apportera des perspectives à la fois diversifiées et complémentaires en plus d’une expertise reconnue pour assurer la crédibilité de cette importante démarche».

    Avec l’arrivée potentielle d’équipes de la Canadian Premier League (CPL) au Québec et la mise en place du programme de reconnaissance des clubs de l’Association Canadienne de Soccer, une approche stratégique du développement et de l’arrimage entre les différents intervenants du soccer professionnel au Québec est plus que jamais un enjeu majeur. À cet effet, le nouveau comité aura entre autres comme objectif d’identifier les meilleures pratiques qui permettront à nos joueurs et à nos joueuses de profiter au maximum de ce nouveau contexte.

   Le comité s’est déjà rencontré à quelques reprises pour développer son cadre d’analyse, identifier les indicateurs de  performance  et  les données à compiler ainsi que  pour planifier les rencontres avec les différentes parties prenantes (clubs, entraîneurs, médias, commanditaires, associations régionales de soccer, etc.) qui suivront sous peu. Le rapport du comité est attendu pour la fin août 2019.

 

Les membres du comité sont :

- Jean C. Gandubert

- Richard Legendre

- Frank Pons

- Philippe Ciarlo

 

 

 

La filière montréalaise

 

17.02.2019 - Il a été souvent question des anciens joueurs du FC Montréal ou de l'Académie de l'Impact de Montréal, mais que très rarement du personnel d'entraîneur de toutes ses équipes.

 

Serge Dinkota - Crédit Impact de Montréal 

 

 

Après avoir joué avec l’Attak de Trois-Rivières, Serge Dinkota est devenu entraîneur au sein de l'Académie de l'Impact de Montréal en 2014 avec les U13 avant de s'occuper des U15.

    Maintenant, les choses ont changé pour Dinkota en dirigeant toujours une équipe U15, mais sur la côte ouest-américaine avec les Timbers de Portland depuis l’automne dernier. «Le projet m’a enchanté. L’Académie a un gros potentiel. On considère, au club, qu’elle n’est pas nécessairement au niveau auquel elle devrait être et qu’elle a une grosse marge de progression. Avec l’expérience que j’avais acquise à Montréal, avec la manière dont on travaillait là-bas, j’ai compris, en parlant avec un collègue de Portland, qu’il y avait certaines choses qu’on ne faisait pas encore pour l’instant. Je veux prendre le temps de bien comprendre le contexte bien particulier ici, en Oregon. Il faut comprendre pourquoi on fait les choses comme ça en ce moment. On peut toujours optimiser, ouvrir des débats, échangés. Le personnel, ici, est très à l’écoute.»

    Dans les faits, l’Académie du club de Portland n'a pas vraiment fourni de joueurs pour le grand club. Au total, il n'y a qu'un joueur qui a réussi à jouer avec l'équipe première la saison dernière avec 515 minutes de jeu. Pour faire une comparaison avec Montréal, le premier joueur formé par l'académie est arrivé en 2012 et au total c'est plus de 38 joueurs qui ont atteint les niveaux professionnels.

 

 

Bonne fin de semaine pour les Vulkins

 

11.02.2019 - Les équipes de soccer intérieur du Cégep de Victoriaville ont disputé les premiers matchs de leur saison régulière le 9 février dernier au Complexe multisports Promutuel.

 

 

Vulkins CÉGEP de Victoriaville - Crédit CÉGEP de Victoriaville

 

L'objectif pour les deux équipes, masculines et féminines, c'est resté dans le top trois au classement. De son côté, l’équipe masculine est toujours invaincue avec une fiche de deux victoires et un match nul.

    Du côté de l'équipe féminine, la fiche est légèrement différente avec une victoire et un revers. Pour le duo d'entraîneur, David Roux et François Tardif, ce qui occupe une place très importante chez les joueurs des 2 équipes, c'est le plaisir de jouer.

   L'un des deux entraîneurs, David Roux, voit un groupe de jeunes joueurs et joueuses qui aime ce sport: «On voit un groupe de jeunes filles et un groupe de jeunes hommes qui sont là parce qu’ils aiment vraiment jouer au soccer. C’est la première raison, pourquoi on est là pour eux autres, et ils nous le rendent bien. On est sur le banc, ça fait cinq matchs aujourd’hui, et on a encore du fun. On en aurait entraîné un autre et ça aurait été correct parce qu’ils travaillent fort

   De son côté, François Tardif remarque que les membres de l’équipe masculine se démarquent pour leur caractère: «Gagne ou perd, tu vas les voir se défoncer sur le terrain. Oublie les blessures, oublie tout, les gars se donnent à 100 %.»

 

 

En route vers Halifax

 

11.02.2019 - Il semblerait que filière québécoise se forme du côté d'Halifax avec la présence de plusieurs joueurs tout issus de l'Académie de l'Impact de Montréal.

 

Chrisnovic N'sa - Crédit CPL.

 

 

À l'heure actuelle, trois joueurs du Québec ont signé en Première Ligue Canadienne (CPL) avec le HFX Wanderers FC de la ville d'Halifax en Nouvelle-Écosse. Après les signatures de Chakib Hocine et de Vincent Lamy, c'est maintenant le tour de Chrisnovic N'sa de confirmer son arrivé avec le seul club de l'atlantique en CPL.

   Ce troisième joueur issu de la Belle Province, Chrisnovic N'sa, est un athlète de 20 ans qui a joué pour plusieurs clubs dans la région de Montréal soit les clubs des Boucaniers, de Pointe-aux-Trembles, et également, avec Panellinios, dont il a gagné la médaille d’or aux championnats nationaux. De plus, il a joué quelques matchs en PLSQ avec le CS Longueuil et il évoluait dernièrement avec l’Académie de l’Impact de Montréal.

    Pour le jeune défenseur central, l'arrivée pour lui est synonyme d'un temps de jeu garanti. En effet, il y a un règlement dans la CPL qui oblige chaque club à avoir trois joueurs U21 canadiens et ceux-ci doivent jouer un minimum de 1 000 minutes dans la saison. Il s'agit d'une opportunité très intéressante pour les jeunes joueurs qui veulent devenir des professionnels de ce sport.

 

Un second club à Montréal?

 

04.02.2019 - C'est du moins ce que rapporte le site web Viau Park. Un nouveau club professionnel de soccer pourrait voir le jour sur l'île de Montréal avec la participation de l'ancien international canadien Alex Bunbury.

 

 

Pour ce faire, Bunbury est sur la voie d’amasser tous les fonds nécessaires à la mise en place d'un club de la Première ligue canadienne (PLC) qui prendra pignon sur rue dans la région de Montréal.

   «Tout d’abord, j’ai la PLC qui me donne son soutien, a indiqué Bunbury. Deuxièmement, nous sommes présentement en train d’attacher les fils ensemble (financièrement). Nous nous approchons de plus en plus du moment où nous pourrons y aller d’une grande annonce» affirme Alex Bunbury.

    De plus, il pourrait y avoir au plus 4 investisseurs dans ce projet. « Ce sont des gens très professionnels, très orientés vers les affaires. Je serais le propriétaire majoritaire. Il reste à finaliser les détails et, pour un projet de cette envergure, ce n’est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain.»

   À l'heure actuelle, Alex Bunbury affirme ne pas avoir été en mesure de communiquer avec Joey Saputo, mais celui-ci a bel et bien l’intention de le faire. Il apporte la précision que son projet n'est pas contre l'Impact de Montréal.

   Le principal intéressé commente la situation comme suit: «Je n’ai rien contre Joey, je n’ai rien contre personne, a ajouté Bunbury. Ceci est un projet initié par quelqu’un, moi, qui a dû surmonter des défis pour accéder à l’équipe nationale en raison du fait que je venais du Québec. Un projet qui donne l’opportunité d’avoir une ligue canadienne et une concession à Montréal qui se consacrent aux joueurs canadiens. Il va y avoir des joueurs étrangers dans la PLC, mais 75 pour cent des joueurs dans chaque équipe devront être canadiens, 60 pour cent des joueurs sur le terrain devront être canadiens, comme le prévoient les règlements que les propriétaires se sont eux-mêmes donnés.»

   Le projet n'est pas encore passé le test du réel, est-ce que cette équipe sera à Montréal ou du côté de Laval, rien n'est certain. Néanmoins, il semble avoir une volonté ferme d'avoir un second club professionnel de soccer dans la région de Montréal.

 

 

L'après FC Montréal

 

 

21.01.2019 - Pour plusieurs joueurs de l'ancienne équipe du FC Montréal, le club B de l'Impact de Montréal qui a évolué en USL de 2015 à 2016, la fin du club a signifié un chemin plus complexe pour atteindre leur objectif, et pour d'autre, une fin de parcours.

 

Zachary SukundaSimon Lemire

Il y a autant d'histoire qu'il y a d'anciens joueurs de la défunte formation montréalaise.

   Malgré tout, il y a des parcours professionnels en développement qui sont intéressants tant sur le terrain quand dehors.

    C'est le cas de Zachary Sukunda qui a fait le tour de global pour finalement revenir au pays. Le natif d'Ottawa n'a pas ménagé les déménagements depuis la fermeture du FC Montréal en décembre 2016.

    Il a pris la route pour la Suède en évoluant pour un club de seconde division. À la suite de cette expérience, il a repris la route pour l'Australie. Durant son séjour dans le pays du kangourou, il a joué Hume City et Northcote City en seconde division.

    Bien que la maison est loin, cette expérience de vie aura été formatrice: «C'est tellement loin. Par rapport à l'Australie, la Suède était la porte à côté. Mais en étant si loin de ta famille, tu apprends vraiment à être indépendant. Tu es tout seul, tu ne peux pas appeler papa et maman dès qu'il y a un problème. D'ailleurs, la dernière chose que je voulais était que mes parents s'inquiètent au moindre souci, souligne-t-il. J'ai vraiment gagné en maturité durant cette année-là. Je payais mon propre loyer, les factures et tout le reste. C'est comme si j'étais arrivé en Australie à 22 ans et que je l'avais quittée à l'âge de 26 ans.»

   Depuis novembre dernier, Sukunda est de retour au Canada après avec signé un contrat avec les Wanderers d'Halifax de la Première Ligue canadienne, en ayant gagné en expérience sportive et en maturité.

 

Des réorientations de carrière

   Dans le cas de Simon Lemire, après quelque temps à parcourir l'Europe et des essais du côté de l'Amérique du Nord, un changement de carrière s’est opéré.

    C'est en revenant au Canada à la suite d'un essai avec le Toronto FC qu'il subit une déchirure d'un muscle ischiojambier. Après la rééducation, il a pris conscience de certaines limites: «On aurait dit que mon corps ne réussissait pas à combattre toutes les blessures que j'ai eues dans ma jeune carrière. En plus, les blessures ont touché ma motivation et mon niveau était un peu moins au rendez-vous à cause de ça».

 

Maintenant, il est dirigeant d'une jeune firme-conseil en marketing et avait commencé un certificat en marketing à l'Université McGill.

 

 

4 recruteurs Européens à Montréal

 

17.01.2019 – Signe de l’intérêt pour le talent québécois, le showcase 2019 de Soccer Placement accueillera cette année plusieurs recruteurs, dont quatre (4) venus de l’Europe.

 

 

Les joueurs et joueuses ayant été invité(e)s suite aux trois camps de pré-sélection en novembre et décembre derniers auront donc l’occasion d’évoluer devant des gens provenant d’universités américaines et de clubs professionnels.

    Ce showcase se déroulera cette fin de semaine (19 et 20 janvier) au collège Saint-Jean-Vianney.

Soccer Québec a pris la décision de s’associer dans le cadre d’un projet-pilote avec l’organisation Soccer Placement dans le but d’informer et d’offrir un maximum d’opportunités à ses athlètes élites fréquentant le Sport-Études / CNHP.

   Les quatre recruteurs qui traverseront l’Atlantique afin de venir épier des joueurs et joueuses d’ici sont :

    - Sylvain Carric (FC Fleury 91)

    - Yvan Charvillat (Clermont Foot 63)

    - Erwan Huet (Grenoble Foot 38)

    - Raphaël Scherrer (FC Sochaux)

 

    Ceux-ci en profiteront aussi pour rencontrer des intervenants de différents Sport-Études québécois.

Veuillez noter que le showcase n’est accessible qu’aux joueurs, joueuses, parents et médias qui auront confirmé leur présence.

    Soccer Placement est un organisme à but non lucratif (OBNL) dont la mission principale est d’offrir un service d’accompagnement aux athlètes québécois vers la réussite de leurs objectifs académiques et sportifs tout en leur offrant une visibilité auprès des recruteurs universitaires et des clubs professionnels.

   De quoi rêver avec un PSG, Barça, Real Madrid ou la Juve.

 

Vers de haut sommet

 

13.01.2019 - Après avoir participé au CNHP et avoir complété son parcours universitaire en NCAA, Bianca St-Georges a été repêchée en National Women Soccer League.

 

 

Bianca St-Georges - Crédit Soccer Canada

 

C'est du côté de Chicago qu’avait lieu le repêchage universitaire de la National Women Soccer League (NWSL), soit la ligue professionnelle de soccer féminin des États-Unis. Il s'agit de l'équivalent de la MLS pour les dames.

   De son côté. la native de la région de Lanaudière, Bianca St-Georges, a vu ses efforts sur les terrains de la NCAA récompensée en étant repêchée au vingtième rang par le Red Stars de Chicago. La NWSL constitue le plus haut niveau de soccer féminin professionnel en Amérique du Nord et le club de Chicago se classe actuellement quatrième dans ce championnat.

   Pour la fille native de St-Félix-de-Valois qui vient de terminer son parcours universitaire à l’Université de West Virginia, elle a conclu l’année 2018 avec un total de 7 buts. Pour celle qui a joué la majorité de son soccer avec le Laser de Joliette, a obtenu le prix Google Cloud Academic All-America® en soccer féminin division 1. Ce prix est remis à l'athlète ayant connu autant de succès sur le terrain qu'au niveau académique.

    Au sein des équipes nationales du Canada, Bianca St-Georges a représenté le Canada dans les catégories U-17 et U-20 en plus d'avoir participé aux deux Coupes du Monde de ces catégories.

 

De la NCAA à Montpellier

 

07.01.2019 - Venant de terminer à l'Université West Virginia, la défenseure centrale Easther Mayi Kith signe son premier contrat professionnel de 2 saisons et demie avec Montpellier en France.

 

Easther Mayi Kith - Crédit FIFA

 

Easther Mayi Kith - Crédit Montpellier HSM

 

La jeune athlète de 21 ans n'a pas caché sa joie à la suite de l'annonce de son arrivée à Montpellier. En un mois et demi, elle a terminé sa quatrième saison universitaire, et maintenant, elle traverse l'Atlantique pour exercer son sport.

   L'athlète de Québec commente son arrivée avec Montpellier comme suit: «Ça s’est fait très vite. Comme le veulent les règlements de la NCAA, j’ai dû attendre après le dernier match de ma carrière universitaire, le 17 novembre, pour signer avec un agent. Il a envoyé des vidéos de mes faits saillants à des clubs européens. Montpellier cherchait une défenseure centrale et ils ont aimé ce qu’ils ont vu alors j’ai signé avec eux

    Actuellement, Montpelier HSC est en quatrième position à la mi-saison en Ligue. Bien qu'il y avait d'autres équipes européennes, il n'y en a aucune qui a avait autant d'intérêt que Montpellier.

   Il s'agit de la consécration pour la jeune femme de 21 ans qui a évolué Royal Sélect de Beauport et des Élans de Garneau qui a commencé à jouer au soccer à 7 ans.

   C'est à la suite d'un voyage en Angleterre à l'adolescent avec l’académie Pro-Foot de Fergus Brett que Easther Mayi Kith a eu le rêve d’une carrière professionnelle.

 

Des arbitres québécois promus

 

07.01.2019 - C'est au lendemain de la nouvelle année que Soccer Québec a fait l'annonce des nominations de 4 arbitres soit de Myriam Marcotte et Stéphanie Fortin sur les listes FIFA  et de Gabrielle Lemieux et Serge Topalian sur la liste nationale.

 

Arbitres 2019 - Crédit Soccer Québec

 

Myriam Marcotte Crédit photo Soccer Québec

 

Tout d'abord, la nomination de Myriam Marcotte et Stéphanie Fortin sur la liste FIFA survient à la suite d'une année 2018 du bien repli pour les deux dames. Myriam Marcotte a notamment participé au championnat CONCACAF U15-F qui a eu lieu en Floride au mois août et elle a participé à la finale féminine des championnats universitaires canadiens.

   Elles ne sont pas les seules québécoises à rejoindre cette liste notamment avec Philippe Brière, Marie-Han Gagnon Chrétien, Richard Gamache, Oscar Mitchell-Carvalho et Chris Grabas (futsal).

    Ensuite en ce qui a trait aux nominations de Gabrielle Lemieux et Serge Topalian sur la liste nationale. Les deux arbitres sont des visages bien connus en PLSQ. Également, Mme Lemieux a participé au championnat canadien des clubs seniors féminins et aux championnats universitaires canadiens.  De son côté, M. Topalian a participé au championnat canadien des clubs seniors masculins et à la Dallas Cup.

    C'est en se réjouissant que le directeur à l’arbitrage de Soccer Québec, Sébastien Dubé, commente la nouvelle: «Myriam, Stéphanie, Gabrielle et Serge méritent amplement ces nominations.  C’est le fruit de plusieurs années d’efforts et de sacrifices qu’il et elles ont faits pour l’arbitrage.  Soccer Québec travaille très fort à la formation de ses arbitres et cela leur permet de s’épanouir et d’atteindre leurs objectifs»

 

QUÉBEC Archive 2018

QUÉBEC Archive 2017

QUÉBEC Archive 2016

 Trophées Brisson

Publié par Panoptique Média  2019